This block is broken or missing. You may be missing content or you might need to enable the original module.
Banner - Vlaspark - Kuurne.jpg
Esther Kokmeijer

Becoming Waves in a Deep Blue Ocean

Vlaspark
,

Œuvre


Centaurea cyanus Avec son cœur bleu clair, le bleuet est l’une des fleurs sauvages les plus remarquables de notre paysage. Cette fleur en forme d’étoile poussait autrefois comme une mauvaise herbe dans les champs de blé, où elle germait et fleurissait avec la céréale.  Contrastant avec cette plante dorée, la magnifique fleur bleue est devenue au fil des ans un symbole de fidélité et de constance. Malgré son apparence fragile, elle résiste aux forces de la nature et pousse dans des régions qui s’avèrent trop hostiles pour bon nombre d’autres plantes, comme chez nous par exemple.  Finalement, elle est résistante à tout, sauf à l’homme. L’agriculture intensive et l’usage excessif d’herbicides l’ont pratiquement fait disparaître.  Le bleuet déclinant révèle ainsi le lien entre nature et culture, lien que Becoming Waves rend également visible et tangible. L’intervention replace le bleuet dans les conditions d’une floraison exubérante, dans le prolongement du Vlaspark de Kuurne. Sur une surface d’une « acre » anglaise (4046 m²), des millions de graines de bleuets ont été semées. Le terme « acre », qui avait aussi le sens primitif de « champ » dans certains lieux-dits en français, désignait la surface que pouvait labourer un attelage d’un bœuf en une journée. Sous le regard du visiteur se déploie un champ d’étoiles bleues brillantes, s’agitant dans le vent, telles les vagues d’un océan bleu profond sous un ciel flamand d’acier. 

Lieu

Location exacte GPS: 50°50'33.0"N 3°17'01.7"E


Le Vlaspark est une zone ouverte d’environ 30 hectares qui relie la ville densément bâtie de Kuurne à la Lys et à son riche passé linier. Le parc donne une bouffée d’oxygène à Kuurne et rétablit son visage historique au bord de la « Golden River ». Il constitue un vaste paysage vert traversé de voies lentes, où tranquillité, loisirs, patrimoine, agriculture et nature sont réunis dans une douce harmonie. Ce morceau de verdure immaculée est caché entre le parc à conteneurs, le presbytère et la taverne Leiemeers. La Heule serpente à travers le domaine. On y trouve des sentiers de promenade, des tables de pique-nique, des bancs et une aire de jeux naturelle.  Plus loin, vers l’entreprise de rouissage historique, se trouvent les anciens prés de séchage, où le lin était mis à sécher « en chapelle ».  Becoming Waves in a Deep Blue Ocean, sur le champ situé entre l’entreprise de rouissage Sabbe et la Lys, redonne des couleurs à cette oasis, comme une ode au passé de bleu et d’or. 

Kunstenaar


Esther Kokmeijer (Dokkum, 1977) a étudié le graphisme avant de lancer son propre bureau en 2001. Elle a également été photographe (de voyage) pour une série de magazines et de journaux. Depuis 2008, elle travaille comme artiste visuelle sur des projets artistiques de recherche. Son travail est exposé et publié dans le monde entier. Depuis 2013, elle est également photographe d’expédition dans l’Arctique et l’Antarctique.  En tant qu’artiste, elle s’intéresse principalement aux « biens communs mondiaux » : les sources naturelles de la terre que nous partageons, les océans, l’atmosphère, l’univers et l’Antarctique. Son art visuel naît en grande partie durant ses voyages, ces derniers constituant souvent une partie essentielle de l’œuvre.  Elle s’intéresse à l’origine de la nature, à la formation des paysages et au rôle de la nature dans la vie de l’homme et inversement.